24 août 2008

Poésie mexicaine : Jair Cortés

metaVoici un poème trouvé dans le numéro 59 de la revue Metapolitica. Son auteur est Jair Cortes, "boursier de la Fondation pour les Lettres Mexicaines et du FONCA (Jeunes Créateurs)".




Nouvelle bureaucratie

Je vis dans une étrange idée.
Deux fois par jour je m'alimente de soleil,
eau et viande crue.

Je ne distingue pas (içi) la nuit du jour.

Jaule? Cirque? Il n'y a rien de comparable à ma maison.
Crabe moribond
dans l'attente d'une autre mort qui m'alimente,
qui donne espoir à mon agonie,
qui la fasse durer.
Tout effort
pour prolonger mon séjour dans ce lieu
sera récompensé par un paiement à la fin de chaque mois:
j'irai en me traînant jusqu'à une table,
un homme muet et sans jambes
me donnera une feuille de salade et un barbelé de cuivre.

Quelle joie de savoir que ceci est pour toujours!

metaAqui tiene un poema de Jair Cortés, encontrado en el numero 59 de la revista Metapolitica. El autor es "becario de la Fundacion para las Letras Mexicanas y del FONCA (Jovenes Creadores).

Nueva burocracia

Vivo en una rara idea.
Dos veces al dia me alimento de sol,
agua y carne (inmedia res) cruda.

No distingo (aqui) la noche del dia.
Jaula? Circo? No hay nada similar a mi casa.
Cangrejo moribundo
en espera de otra muerte que me alimente,
que dé esperanza a mi agonia,
que la haga duradera.
Todo esfuerzo
por prolongar mi estancia en este lugar
sera recompensado cin un pago al final de cada mes:
iré arrastrandome hasta aquella mesa,
un hombre mudo y sin piernas
me dara una hoja de lechiga y un alambre de cobre.

Que alegria saber que esto es para siempre!

Posté par ahorita à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Poésie mexicaine : Jair Cortés

Nouveau commentaire